www.betta-forum.net
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 *MALADIES des BETTAS*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claire
DT Gold Administrateur
DT Gold Administrateur
avatar

Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: *MALADIES des BETTAS*   Lun 09 Jan 2006, 02:17

*MALADIES des BETTAS*

Des maladies de poissons, il y en a plein les livres, des dizaines et des dizaines !
Mais, lorsqu'il s'agit de Bettas, on peut remarquer que ce sont toujours plus ou moins les mêmes problèmes qui apparaissent.
Beaucoup de "maladies" ne sont que le résultat de mauvaises conditions de maintenance, ou d'une eau inappropriée. Comme nous avons une rubrique "Maintenance" dans ce forum, je ne vais pas répéter tout ce qu'on y trouve déjà.
Dans le texte qui suit, partons du principe que les conditions sont correctes, ou du moins à peu près !

Les maladies qu'on trouve le plus souvent chez nos Bettas sont donc: les kystes et les tumeurs cancéreuses ou non, l'Ichthyophthirius (Ichthyo, points blancs), l'Oodinium (maladie du velours), le Costia, l'Exophtalmie, l'Hydropisie, la Pourriture nageoires, les mycoses, la constipation et les problèms de vessie natatoire.

Ne pas oublier que lors d'une maladie parasitaire, il y a souvent une surinfection bactérienne, donc prévoir en outre un traitement désinfectant.
L'utilisation des antibiotiques pouvant provoquer des souches de microbes résistants, je m'abstiendrai de les mentionner.



KYSTES ET TUMEURS

Les poissons peuvent avoir des kystes, des nodules ou des tumeurs bénignes, ainsi que des tumeurs cancéreuses (mélanomes), tout comme les humains, mais malheureusement il n'y a pas grand-chose à faire pour eux dans de tels cas.
Certaines de ces excroissances sont visibles à l'extérieur du poisson, d'autres, internes, expliquent peut-être certains décès autrement inexplicables.

Personellement, je pense que si l'on constate des souffrances, comme une tumeur bloquant la bouche du poisson et l'empêchant de se nourrir, il faut envisager l'euthanasie.



ICHTHYOPHTHYRIUS

La "maladie des points blancs", l'Ichthyo, est due à un parasite, dont la forme adulte provoque de minuscules bosses sous le mucus du poisson. Ce parasite passe par un cycle, au cours duquel les larves passent par un stade où ils se trouvent dans l'eau. Il n'y a qu'au stade larvaire que ce parasite peut être tué, car l'adulte est protégé sous le mucus du poisson. D'où la durée, et la répétition nécessaire du traitement.

Symptômes: Au stade initial de la maladie, petits points blancs de 0,2 à 1 mm. bien visibles sur le corps et les nageoires. Plus tard, le poisson peut être craintif, avoir une nage irrégulière, des troubles respiratoires et les nageoires serrées.

Remèdes: FMC, ou vert malachite, ou un produit spécifique du commerce. Commencer par effectuer un changement d'eau de 1/3, traiter durant 2 jours, puis faire un nouveau changement d'eau de 1/3 en siphonnant bien le fond. Après 10 à 14 jours, répéter le traitement avec une demi-dose de produit. Il est conseillé par certains auteurs d'élever légèrement la température à 29-30°C lors du traitement, afin d'accélérer le cycle du parasite, et l'éradiquer plus rapidement.



OODINIUM

L'Oodinium, ou maladie du velours, est due à un parasite unicellulaire qui se fixe sur la peau et les branchies.

Symptômes: Minuscules points jaunâtres, ou pellicule granuleuse brunâtre, pas toujours visible à l'oeil nu, sur le poisson. Difficultés respiratoires, se frotte sur le fond, nageoires serrées.

Remèdes: Sulfate de cuivre, sel, produits spécifiques du commerce. Au-dessus de 30°C, ou en-dessous de 16°C, le parasite peut mourrir...mais le poisson n'appréciera peut-être pas !



COSTIA

Petit parasite, mobile grâce à des flagelles, qui se fixe sur les nageoires, les branchies ou la peau. Le parasite peut en outre provoquer une irritation et une décomposition de la peau. La mortalité est élevée.

Symptômes: La peau réagit en sécrètant du mucus, ce qui forme un voile cutané laiteux, ou de taches grises sur la peau. Apathie, respiration difficile, se frottent sur le fond.

Remèdes: FMC ou produit du spécifique commerce. Effectuer un changement d'eau (1/2 de l'aquarium) après un jour de traitement, puis ajouter une demi-dose de produit.



EXOPHTALMIE

Symptômes:Un oeil, ou les deux, sortent de leur orbite, suite à une infection bactérienne.

Remèdes: Sel, feuille de bananier, Homéopathie, désinfectant général.



HYDROPISIE

Le terme Hydropisie décrit l'état d'un poisson souffrant d'ascite, c'est-à-dire d'une accumulation de liquide dans le corps, ce qui peut provenir de différentes causes difficiles à déterminer. La maladie est souvent d'origine virale, et peut être surinfectée, ou d'origine bactérienne.
L'Hydropisie est contagieuse, très souvent mortelle, quoiqu'il existe des cas de guérison.

Symptômes: Le poisson est gonflé, anormalement gros, surtout dans la région abdominale, et les écailles sont soulevées, donnant au poisson un aspect typique de "pomme de pin".

Remèdes: Isoler absolument le poisson atteint, et surveiller les autres éventuels habitants du bac.
Si le mal est détecté tout de suite, on peut essayer un désinfectant général, Temerol, FMC ou autre.
Hélas les cas de guérison étant rares, il vaut souvent mieux euthanasier le poisson.



POURRITURE DES NAGEOIRES

La "pourriture des nageoires" est un symptôme plus qu'une maladie en elle-même, et c'est justement ce qui rend le traitement difficile, car on peut avoir à faire à un virus, une bactérie, ou à une mycose.
A moins de faire un prélèvement bactériologique, on ne sait pas contre quoi on se bat, d'où l'utilisation de désinfectants généraux (ou antibiotique à large spectre en cas d'échec du désinfectant), donc c'est un travail à l'aveugle. De plus, l'infection primaire (par exemple virale) peut se surinfecter par une bactérie ou une mycose.
Lorsque la pourriture atteint le corps du poisson, c'est en général mortel quoi que l'on fasse.
Cette pourriture des nageoires peut apparaître à la suite d'une morsure, d'une blessure, d'une déchirure, ou parfois même spontanément.
Le meilleur soin est la prévention: pas d'autres poissons, sinon des espèces calmes et pacifiques, pas de décor rugueux ou coupant, bonne qualité d'eau et changements d'eau fréquents.

Symptômes: Trous, fentes, déchirures, traînées rouges (sang), mousse blanchâtre, nageoire ayant l'aspect de plastique fondu, bords de nageoires plus clairs, noirs ou irréguliers, disparition des nageoires.

Remèdes: Dans certains cas, surtout si on détecte le mal très tôt, la Catappa ou le sel peuvent suffire. Sinon, il faut "essayer à l'aveugle" un désinfectant général. Parfois, le Temerol ou le FMC donnent de bons résultats par exemple.
En désespoir de cause, on peut avoir recours à l'amputatin d'une partie de la nageoire. Dans ce cas, couper net d'un coup la partie atteinte à l'aide d'une lame de rasoir, le poisson étant imobilisé sur un chiffon humide par exemple.



MYCOSES

Les mycoses (champignons) sont le plus souvent de l'espèce Saprolegna, et se développent en général sur une peau déjà blessée ou infectée par une bactérie.

Symptômes: Le champignon se développe sur la peau, les nageoires, les branchies ou la bouche, et forme une boule d'aspect cotonneux.

Remèdes: Comme l'infection mycosique est généralement simultannée à une infection bactérienne, il faudra traiter à la fois par un anti-bactérien (désinfectant) et un anti-fongique. Le sel, le bleu de méthylène, le FMC ou les produits commerciaux à base de cuivre peuvent donner de bons résultats.



CONSTIPATION et INDIGESTION

Manger trop à la fois, ou trop riche, ou sans apport suffisant de fibres, tout cela peut entraîner une constipation ou une indigestion.
Chez les alevins, une occlusion par coquilles de cysts d'Artémias ou cysts non-éclos peut causer la mort.
Certains Bettas sont plus sujets que d'autres à l'indigestion ou à la constipation, et l'alimentation exclusive par larves de moustiques rouges peut être un facteur favorisant chez les uns, tout en étant très bien supporté par d'autres.

Symptômes: Abdomen gros, ballonné, mais en principe pas d'écailles hérissées, pas ou peu de crottes, parfois nage mal contrôlée avec tendance à flotter vers la surface, apathie.

Remèdes: Jeûne pendant 2-3 jours. Puis, réalimentation progressive et légère, arrêter les larves de moustiques rouges, donner des Daphnies et des Artémias.




BARBOTTEURS - PROBLEMES DE VESSIE NATATOIRE

Barbotteurs, alevins rampants, ou en anglais "belly-sliders":
Il s'agit du problème particulier qui peut se produire lors de la croissance des jeunes Bettas. La vessie natatoire ne se développe pas normalement, par manque de place dans l'abdomen.
Il existe différentes causes possibles à ce phénomène, mais c'est parceque l'estomac est trop souvent ou trop longtemps plein, que la vessie natatoire manque de place, et qu'elle risque de rester atrophié définitivement.

Les nauplies d'Artémias comme alimentation exclusive des jeunes ont été beaucoup incriminées, et pourtant il existe des frais nourris de cette manière sans aucun alevin barbotteur.
Sans vouloir entrer dans les détails ici, j'ai moi-même fait l'expérience d'un problème de qualité d'eau auquel le phénomène était de toute évidence lié.
D'autre part, il semble que ce phénomène arrive plus souvent dans certaines souches, ou chez certains éleveurs.
On peut donc faire des suppositions quant à la qualité de l'eau, l'entretien, l'alimentation, et l'éventuelle prédisposition héréditaire des problèmes de vessie natatoire.

Dans certains cas, le phénomène sera réversible, dans d'autres non. Je vais réunir ici ce que les éleveurs utilisent comme moyens de lutte contre les alevins barbotteurs.

Symptômes: L'alevin ou le jeune Betta, n'arrive pas à nager, il "rampe" ou "sautille" sur le fond u bac. Parfois le poisson reste près de la surface, se maintien ou nage à un angle, au lieu de se tenir ou nager horizontalement, son arrière train semble vouloir "couler".

Remèdes: Les moyens de prévention conseillés le plus souvent sont: varier l'alimentation, nourrir moins mais plus souvent, maintenir de bons paramètres et un bon entretien de l'eau et du bac, s'assurer que les jeunes aient de l'exercice.
Un bon programme de nourrissage se compose par exemple d'un repas de nauplies et de deux repas de microvers par jour. Certains éleveurs ont guéri des barbotteurs en les maintenant dans un bac de 20 litres filtré où le poisson était obligé de lutter contre un léger courant, ou simplement en ajoutant un bulleur.



Principale référence: "Guide des maladies des poissons tropicaux d'eau douce", Gerald Bassleer.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jurabetta.com
 
*MALADIES des BETTAS*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Betta-Forum Jurabetta :: BETTA SPLENDENS :: Maladies-